• Amour ?

    Vous savez ce qui me manque le plus cruelement en ce moment ? Probablement ce qui est le plus essentiel aux êtres humains... Non, pas l'oxygène ou la nourriture, ça, même nos amis "animaux" en ont besoin. Non, ce dont je vous parle n'est nécessaire qu'aux humains, c'est l'Amour.


    Oui, avec un grand A. Je ne vais pas vous faire un enième résumé de ma vie amoureuse ou encore une analyse complète de ma conception de l'amour, comme à mon accoutumée, non. En ce moment de solitude, je voulais juste expimer ma détresse et mon doute par rapport à ce sentiment...


    Avez-vous remarqué comme, lorsqu'on est célibataire, il semble difficile, voire même impossible de trouver l'âme soeur ? Moi, c'est ce que je ressens en tout cas et ce n'est pas la première fois que je me retrouve confronté à cette situation. Minuit + 25 minutes, je suis seul conscient dans ma grande maison avec pour seul compagnon le silence, que seul le bruit mécanique de mon clavier et le ronron de ma tour viennent troubler. Dans ces moments là, j'arrive enfin à faire taire toutes ces voix qui me parlent et m'importunent à longueur de journée, et je peux penser... Faire le point. Et là, je me rend compte que depuis le début de ma vie, je l'attends... La fille parfaite qui fera battre mon coeur.


    Plusieurs fois, j'ai cru la trouver, mais à chaque fois, un obstacle m'empêchais de concrétiser cet amour. Une fois, j'y suis arrivé, même si je savais que, pour une fois, ce ne serais pas l'amour parfait. Enfin, cela a duré trois mois et m'a laissé une cicatrice indélébile au coeur. A présent, j'ai quelque peu perdu foi en l'idéal, j'ai appris que rien n'est jamais tout noir ou tout blanc et que la perfection n'existe que dans les films hollywoodiens...


    Il n'empêche que, même si je me dis que je serais fou à l'heure qu'il est, je regrette cette heureuse période... Cet âge bénis où je jouissais d'un jardin secret, partagé avec une seule personne, où nous cultivions un amour réciproque. Je regrette ces nuits mielleuse où nous faisions l'amour avec délice. Ces secrets susurrés au creux d'une oreille que nous savions qui ne les répéterait à personne, même sous la torture.


    Oui, on peut le dire, je suis en manque. D'autant plus que j'ai à supporter la vision de tous ces couples qui nagent dans le bonheur autour de moi. Et à chaque fois la même interrogation : à quand mon tour ?


    Depuis 18 ans, j'essaye de m'améliorer, de me cultiver, de vaincre ma timidité maladive, parvenir à contrôler mes émotions au contact du beau sexe, de me construire une personnalité, me forger un caractère et parcourir le chemin de la vie sans trébucher. Mais pourtant, impossible d'obtenir le petit coup de pouce du destin nécessaire pour LA rencontre. "Force le destin !" me direz-vous, mais le problème est là. Je n'ai pas le contact humain facile, et sans un petit peu d'aide, je reste bloqué, complètement pétrifié face à un être du sexe opposé. Allez comprendre...


    Ou alors... Peut-être que je suis gay ? Qui sait ? Peut-être que si le destin et les filles se refusent à moi, c'est que je ne suis justement pas destiné à ce destin... Boarf ! Rien que d'enviseager cette possibilité, j'en ai des frissons. Non, je ne pense pas être gay, la simple idée de relations sexuelles avec un mec me donne des envies de quicher... (Ce qui ne signifie pas que je suis homophobe, loin de là !)


    Mais alors, que dois-je faire ? Je ne me considère pas vraiment comme un con, ni un troll... Je ne suis pourtant qu'un mec normal (enfin, en apparence :D). C'est vrai, j'ai du mal au début d'une relation quelconque à être vraiment "moi", je pense que c'est dû à ma constante méfiance avec les inconnus et nouveaux arrivants dans ma vie, héritage de 10 ans de brimades scolaires. Il est aussi vrai que je suis timide aux limites du possible avec les filles, conséquence de 6 années d'éducation chrétienne où le sexe était tabou et où la femme était mise sur un pied d'estale. Mais voilà, la question reste ouverte, pourquoi reste-je seul ? (Cherchez l'erreur grammaticale de la phrase précédente).


    Pourquoi suis-je seul ? Comment LA rencontrer ? Qui est-elle ? Comment l'abborder ? Quand cela arrivera t'il ?
    Trop de questions. Et trop peu de réponses.


    Dans ce moment de solitude, mes pensées vont à mes amis qui, fort heureusement, me soutiennent moralement et m'apportent chaque jour, la petite dose d'amour qui me maintien en vie...


  • Commentaires

    1
    Phanelia
    Dimanche 16 Juillet 2006 à 20:37
    PUB
    Encore une fois, je vais m'étaler chez moi... Tu connais le chemin
    2
    Dimanche 16 Juillet 2006 à 22:54
    Encore moi
    Me voila décidée a réagir sur un maximun de vos écrits déchainés. J'ai passé 10 années dans une institution religieuse ou les soeurs enseignantes diabolisaient les hommes, et encore plus l'amour.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :