• C'était... Comment dire ? Indescriptible. Burlesque et dinguo à la fois. Comme un cauchemard boiteux. On aurais presque dit... Un film d'horreur.

    Je vous écrit ce qui est marqué mot pour mot sur la boite du DVD : "D'après une nouvelle de Stephen King", attrayant, le romancier ayant une bonne réputation littéraire et cinématographique ("Ca", "Rose Red"). "Timothy Busfield & Brenda Bakke", illustres inconnus se dévouant pour tenir les rôles principaux d'un petit film d'horreur.

    Trucks
    LA TERREUR A GRANDE VITESSE !

    Putain que c'était alléchant. Une nouvelle de maître King transposée à l'écran en un film de 95 minutes. Un scénario que je ne connaissais absolument pas et des effets spéciaux (apparement) bien conçus. Arrêtons de prologuer, ce film est une merde. Un affront au 7ème art, une insulte au nom de l'écrivain et un bon divertissement pour enfants en bas âge.

    Commençons par le début si vous voulez bien. Ca démare bien : nous sommes visiblement dans un désert de l'Arizona, un brave homme donne à manger à ses chiens en hurlant à tue tête : Rex ! Sultan ! Venez manger les chiens ! (bis x7). C'est pas trop mal filmé, un travelling nous donne immédiatement un apperçu des décors : Un chantier de ferrailleur bientôt à la retraite. Le brave homme décide d'aller prendre une douche. Dans le chantier, un camion s'anime comme par magie, frappé par l'esprit divin. Ca y est, nous sommes à la troisième minute de film, générique compris, on sombre dans l'absurde et le ridicule.

    Comme par hasard, les camions du village de Lunar sont tous animé d'instint meurtriers inexpliqués. Leur but ? Tuer tous les habitants du hameau, peuplé de trois familles et deux routards de passage. Evidemment, les communications sont coupées et un produit toxique autour du patelin condamne toute tentative de fuite à l'échec. Une fois les villageois prisoniers dans un bar, que les camions n'attaquent pas par bonté d'âme, le film ne bouge plus. Nous sommes en huis clos, dans un de ces "bed and breakfast" américain du bord de route. Les semi-remorques, au nombre de 5, tournent à n'en plus finir autour, faisant peser une nappe de vroums vroums insupportable autour de vous et des protagonistes. C'est peut-être le seul point positif du film, il énerve ! But logique du film à suspens. On the other hand, vous avez des effets spéciaux reliquaires (même Hitchcock s'en sortait mieux), des acteurs au jeu exceptionnelement mauvais, des dialogues creux et insipides (je peux vous les réécrire entièrement ici si vous voulez, j'en ai pour 10 minutes), le même budget que je m'aloue pour une sortie en ville et même le sang est mal fait ! La recette ? Sauce tomate basilique dans laquelle vous faites macérer un mouchoir morveux.

    La seule raison pour laquelle j'ai regardé le film jusqu'au bout était que je voulais savoir si les camions avaient pris le pouvoir du monde entier (mouhahahahahaha [rire démoniaque]), ou pas... Bha je vous laisse la surprise tient. Soit dis en passant, le film est d'un comique rarement atteint par les meilleurs films d'humour français et anglophones toutes catégories confondues. Le jeu à pratiquer pendant la vision du film ? (Vous n'aurez que ça à faire, je vous assure.) Retrouver les erreurs de traduction, d'effets spéciaux et de scénario (du genre un camion jouet qui tue un brave facteur en lui donnant des coups dans les mollets). Mieux, vous faites ça avec des amis, et à chaque erreur, vous buvez, vous affonez à chaque fois que votre fou rire devient incontrôllable. Ca vous apprendra à vous moquer du cinéma d'auteur !

    Note : 1/10 (ben oui, au moins, je me suis bien marré)
    Genre : Horreur/suspens/comique.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique