• End of the road

    Plus tard, je serais chercheur. Depuis déjà plusieurs années, j'aime chercher, fouiller, retourner un problème dans tous ses sens, me poser des questions, analyser... Je pense que ce blog est aussi une expression de cette manie, j'aime décomposer, tel Descartes, un problème en autant de partie que nécessaire pour comprendre et résoudre... Oui, je chercherai... Quoi ? Exactement, je ne le sais pas encore... Je me vois bien travailler dans un laboratoire, entouré d'objets scintillants et dans une odeur d'éther. A la recherche des anti-virus, remèdes, traitements contre toute sorte de maladie, toute plus contagieuse et mortelles les unes que les autres... Je veux aider mon prochain à ma façon, en coulisse. Mais je ne ferais pas ça pour l'argent, je pense que ce n'est pas ça qui fera mon bonheur. Si je gagne suffisament pour manger, avoir un toit, payer mes factures et aller boire un verre de temps en temps en ville avec mes amis, ça me suffira amplement...


    D'autre part, je me pose régulièrement la question de savoir si, un jour, je trouvera LA fille qui comblera mon coeur, celle qui saura être là lorsque j'aurais besoin d'elle, m'aimera tout en restant elle. Je pense que c'est ce qui n'a pas collé avec "V", nous étions beaucoup trop proche. Cinq jour sur sept, huit heure par jour, c'est trop pour moi. C'était d'autant plus insupportable qu'elle n'avait que moi comme ami, j'étais sa seule attraction, elle n'était plus elle, elle était moi... Je ne pouvait donc pas la laisser seule sans avoir l'impression de l'abandonner... Non, ce que je cherche, c'est une fille qui pourrait autant m'apporter que ce que je lui apporterais, une fille qui m'aiderait à construire une vrai relation. C'est pourtant pas si exceptionnel que ça, bordel. Alors qu'est ce qui fait que je reste si seul ? Inexplicable. Je pense que c'est une question de physique... Je continue à faire beaucoup plus jeune que mon âge, c'est vrai... Beaucoup de gens sourcillent lorsque je leur annonce mon âge. Mais quoi ? Est-ce ma faute ? Combien de temps cela va t'il encore durer ? Je me le demande... L'amour reste une quête inachevée pour moi...


    Ou alors, je ne suis pas dans le bon contexte une fois encore... Peut-être que je ne fréquente pas les bons milieus ? Peut-être que je devrais arrêter de voir ces gens que j'adore pour me rediriger vers ceux que j'aime moins, les enfants sage de papa et maman qui ne savent pas s'amuser et ont une petite vie stable. Ca aussi on me le dis souvent aussi : les gens, effaré de me voir dans un bar ou un festival rock, me disent : <<Bha ça alors ! Je n'osais pas t'imaginer dans un endroit pareil ! Je te prenais pour un petit garçon sage !>> Que dois-je faire ? Rester comme je suis, et seul ? Ou alors essayer de fréquenter des gens plus chiant au risque de trouver une petite fille sage et chiante mais qui, au moins, accepterait de sortir avec moi dès le premier abbord...


    Mais combien de temps cela durerait ?


    Tout à l'heure, je suis tombé complètement par hasard sur un blog (http://www.blogg.org/blog-47655.html), et j'y appris que, dans un début de relation, seules les 20 premières secondes comptaient pour faire impression, c'est là que tout se joue. Le problème, come je vous l'ai déjà dis, c'est que généralement, je suis très méfiant et timide vis à vis des étrangers, c'est donc mal parti pour les 20 premières secondes. Je suis bien obligé de constater que dans pratiquement toutes mes connaissances, jamais je n'ai fait directement bonne impression, et on me le fait souvent remarquer... Il leur à presque fallu, et à tous, un moment avant de me connaître et m'apprécier. Et encore ! Pour ce qui est de me connaître, plus loin qu'au premier degré, seule les personnes qui ont lu ce blog peuvent s'en vanter. Voilà un autre de mes problème : je déteste parler de moi et me révéler tel que je suis, probablement parce que je n'aime pas ce que je suis réelement, allez savoir pourquoi... Peut-être que j'ai eu un traumatisme étant enfant qui a fait que je ne sois pas bien dans ma peau, ce qui m'a conduit à être quelqu'un d'autre. Cela est-il bien ? Je ne sais pas. Le vrai Envinyatar est bougon, introverti, râleur, narcissique, geek et n'aime pas son prochain, du moins c'est comme ça que j'ai été pendant 16 années... Est-il possible que j'aie changé ? Je ne sais pas... Je pense que si mes proches ne me perçoivent pas ainsi, c'est que j'ai évolué. Oui, peut-être suis-je enfin quelqu'un d'autre... Ce à quoi j'ai toujours rêvé de ressembler.


    Un jour, un ami à écrit ce très bel article :


    [quote="Tsunami"]
    Dream/Lie


    C'est beau d'avoir le monde à ses pieds n'est-ce pas ?

    Les voir faire attention à toi, t'admirer, et surtout te désirer, te convoiter...
    Quelle grisante impression.

    C'est amusant de voir comme la vie est cynique.

    Tu ne voulais pas quitter l'enfance ?
    Alors tourne toi et regarde la lumière.
    Regarde le miroir en face.
    Souris lui, crie, pleure, regarde le encore, et puis brise le.

    Tu viens de faire un grand pas dans l'âge adulte, non ?
    Je dirais que tu viens de franchir un cap.
    Tu as pris ce qui etait moche, désolant, détestable dans le fait de grandir.
    Mais pas le reste, pas ce qui permet aux gens de faire la part des choses, d'avoir les yeux en face des trous.

    Tu es fière ?
    Selon certains critères qui ne sont pas les miens tu pourrais l'être.
    La ficelle a rejoint la table.

    Quoi qu'il en soit, dis-toi que cette douce, envoutante et narcotique chaleur n'est qu'apparente.
    Elle n'est que le déguisement du mensonge.
    Elle te brûlera.
    Pas les lèvres, mais bien les ailes.
    Et ce ne sera pas la brûlure du feu, mais bien la morsure glaciale du vide.

    Un jour où l'autre tu y sera confrontée, et tu ne fait que t'y précipiter.
    Ce jour là, tu te rendra compte de ce que tu as jeté, piétiné et abandonné.

     

    [/quote]

     

    Je pense que le moment est venu de briser le miroir : *Cling*


    Ca y est ! Le moment est venu de tourner la page et de rejeter cet être détestable que j'étais autrefois. Même si ça peut-être un mensonge, je suis prêt à prendre le risque, quitte à me mentir à moi-même, je ne suis plus à une chute près. Je suis fatigué d'être quelqu'un d'autre, il est temps d'intégrer ce nouveau corps, de réconcillier mon âme et mon esprit...

     

    A propos de chute... La mienne vient de prendre fin.

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :