• Les rebus

    J'en viens à croire qu'ils se complaisent dans la médiocricité. Non, médiocre n'est pas le mot approprié. Je dirais plutôt pitoyable. Oui, voilà, ils sont pitoyables. Ils sont la lie de notre société, des rebus, des ratés qui cherchent dans le vandalisme et la méchanceté gratuite un sens à leur petite vie incolore.

    Il ne leur suffit pas de se mettre dans la merde, il faut qu'ils entraînent les autres avec eux, il faut qu'ils fassent payer leur crimes aux autres comme si c'était de leur faute. Parfois, ils réussissent même à s'en sortir sans être coincé. Mais ce qu'ils ne comprennent pas, c'est qu'à courte échéance, c'est rigolo et ils passent pour être des forts. Mais à longue échéance, c'est à dire dans 19 jours, ce sera moins marrant et tôt ou tard, l'épée de Damoclès leur tombera sur le crâne.

    Profitez mes amis, il reste 19 jours... Passez de bonnes vacances et rendez vous l'année prochaine sur le parvis de St Bart...


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :