• Les scouts

    http://cie41.over-blog.net/10-categorie-255780.html

    Quand je lis ça... Ca me ressaute à la gueule.

    [Cette introduction a été écrite après la rédaction du texte suivant]
    Il faut que vous ayez lu le lien précédent, pour mieux comprendre cet article. Je vais vomir ici six ans de ressentiments, six ans d'amertumes et six ans de regrets. Ce sera le bordel indescriptible car tout sortira d'un seul coup et je renonce à ordonner mes pensées sur ce sujet. Bonne lecture !

    J'ai comme une impression de retour en arrière ; mon passé me rattrape ; une page de ma vie que j'avais fermée se réouvre brusquement ; une époque reculée, empreinte de déception et de mélancolie resurgit pour me hanter à nouveau. A présent, je dois récupérer six années perdues, reprendre l'histoire là où je l'avais laissée. Tenir bon, ne pas baisser les bras, affronter ces vieux démons.

    Et il y a Elle que je jalouse pour son histoire, pour sa chance, pour son passé et son bonheur. Le destin est paradoxal : j'y allais contre ma volonté au début, et Elle y allait volontairement. Aujourd'hui, je pleure d'avoir pris la décision d'arrêter, et Elle a arrêté là où j'aurais continué à sa place. Et bon dieu, que ça me fait mal quand Elle parle de ce qu'Elle y a vécu... Comme un poignard planté dans mon cœur qui se tourne et se retourne sans arrêt, rien qu'en pensant à ce que j'ai manqué durant ces six ans, j'en ai mal au cœur. Je m'étais pourtant juré de ne plus jamais toucher à un foulard, et voilà que je me trouve à tenter l'impossible pour rejoindre mon passé, retrouver ce que j'y ai raté.

    J'aurais tant aimé être comme les autres... Avoir eu des amis, avoir aimer les chefs, avoir été moins casanier, avoir aimé sortir et avoir aimé les autres... Je me souviens de ces débuts de soirées ensoleillées où j'avais les larmes aux yeux à l'idée d'avoir déjà l'impression de passer à côté de quelque chose, quelque chose de vraiment important. Mais j'étais sans amis : personne ne m'aimais et je n'aimais personne. Maintenant, je sais que c'était cette horrible solitude qui me pesait ; aux scouts, sans personne avec qui parler et m'amuser. Puis la situation a dégénéré et je suis parti en me faisant la promesse de détester à vie toute forme de mouvement de jeunesse...

    Dans mon âme, j'ai toujours adoré les scouts : l'état d'esprit d'entraide, construire quelque chose ensemble, aider son prochain, croire en quelque chose, aimer et être aimer, faire partie de la grande famille. Mais toujours s'amuser au final... Tout ça, à l'époque, je ne l'ai pas trouvé, je me suis même heurté à l'inverse. Je n'ai pas eu la patience de rester pour trouver tout ça... J'aurais tant voulu et je le regrette tant.

    Je serais resté un an de plus, je serais entré chez les éclaireurs et j'aurais pu découvrir tout ce que j'attendais des mouvements de jeunesse : l'aventure, l'édification personnelle et collective, la solidarité, l'amitié, l'ouverture d'esprit et la foi. Encore une fois, je ne m'en rends compte qu'aujourd'hui, mais je pense que le problème était dans les deux camps. Moi, j'étais trop mûr pour les louveteaux (là où je me suis arrêté), et le rejet général des animateurs et animés à mon égard m'eut vite dégoûté.

    Depuis que j'ai posé ce foulard jaune et brun autour de mon cou, je me sens en quelque sorte revivre. Et cette fois, ça y est ! J'ai enfin trouvé TOUT ce que je cherchais chez les scouts ! L'entraide lorsque je vois la solidarité entre les pionniers, éclaireurs, louveteaux et baladins qui mène à ce que chacun passe un moment inoubliable. L'aventure lorsque je vois un de nos baladin s'enfoncer dans les marécages comme il les appelle. L'édification personnelle et collective lorsque nous tentons tous ensembles de faire passer une bonne après midi à ces petits bouts tout en leur apportant des valeurs morales élémentaires. L'amitié lorsque je vois ces cinq éclaireurs se faire la courte échelle pour récupérer le collier d'un baladin lancé sur le toit par mégarde. Et la famille lorsque je vois ces éclaireurs et pios se traiter et se parler comme à des frères. Il ne reset plus qu'à me faire aimer... Je pense que j'ai mes chances, mais ça prendra du temps, personne ne me connaît et je ne suis pas sur d'avoir encore saisi leur état d'esprit général... Mais pour ma part, je les aime déjà tous.

    Il ne me reste plus qu'à rattraper les quelques lambeaux de passé récupérables... Renouer avec les anciens de mon unité de base, passer mes épreuves d'éclaireur, me refaire mon pull louveteau pour le jour où j'y passerai chef et réapprendre les chansons élémentaires... Il n'est jamais trop tard pour faire un pied de nez au destin, j'en suis convaincu.

    Pourtant, mon cœur restera pour toujours à St Walburge, mon quartier d'origine... Celui où j'ai vécu mes plus belles années à travers la fête des fous et ces mouvements de jeunesse, car malgré tout, j'y ai eu de bons moments, même s'ils n'ont rien de comparable à ce que je vis d'un point de vue social dans cette unité...

    Je n'étais pas prêt... Ou l'inverse, je l'étais trop. Ce n'était pas fait pour moi et je n'étais pas fait pour ça... Et j'aurais tant voulut porter la chemise bleue plutôt que le pull vert.

    A présent, je le suis.

     


  • Commentaires

    1
    anln
    Jeudi 15 Mars 2007 à 11:53
    c ki
    c ki elle? ca me fait peur.
    2
    Jeudi 15 Mars 2007 à 16:21
    ...
    Sans amis...c'est bien le resumé de ma vie! Je ne sais pas si on peut reprendre un peu de ce qu'on a manqué dans son passé, je pense que c'est impossible. J'ai essayé, j'essaye encore mais tout ce qui me r'attrape, c'est la douleur et la souffrance.
    3
    Envinyatar Profil de Envinyatar
    Jeudi 15 Mars 2007 à 22:59
    Réponse à  Anln
    Elle, c'est Vanel^^
    4
    anln
    Vendredi 16 Mars 2007 à 09:28
    encor plus peur
    vs etes plus ensemble?
    5
    Envinyatar Profil de Envinyatar
    Vendredi 16 Mars 2007 à 20:33
    Reréponse à Anln
    Bha si pourquoi ? Oo
    6
    anln
    Dimanche 18 Mars 2007 à 10:32
    scuze
    non laisse tomb je suis folle. Faut encore que je relise le texte parce que là j'ai rien compris lol. Je suis larguée par ta vie sentimental.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :