• Skyblog

    Je viens de m'apercevoir de plusieurs petits trucs en parcourant le skyblog de ma cousine...

    Pour commencer, je me suis connecté tout à l'heure et me suis souvenu que j'avais également un sky dans les temps reculés. "Alley, je vais voir ce qu'il devient". J'en arrive à taper l'adresse de skyblog sur gougeul, j'entre sur le site en question et tente de me souvenir de mon mot de passe. Plus moyen de retomber dessus, pas grave, ça me reviendra. Par contre, je n'ai pas oublié l'adresse de mon skyblog en lui même. J'arrive sur la page et en l'espace d'un instant, tout me ressaute à la gueule.

    Putain, mais j'étais vraiment un cas désespéré ! Pas foutu d'avoir la politesse la plus élémentaire d'écrire sans fautes ; copié collé idiot de blagues venant du net ; affichage d'images bidons (mais ça continue à me faire sourire) et étalage de ma vie privée. Je remercie le ciel d'en avoir fini avec cette époque là et comme j'avais rien de mieux à foutre, je vais voir ce qu'il devient des skyblogs de mes favoris. Celui de ma cousine s'est contenté de s'agrandir. Pas grand chose à dire sinon qu'il s'agit d'un skyblog anodin, tout ce qu'il y a de plus normal. Et arrivé aux environs de la page 15, je retombe sur un article exceptionnel de sa composition (j'avais déjà aimé à l'époque). Elle y décrit un phénomène totalement absurde de notre société, une véritable aberration. Mais je me tais, je lui laisse la parole :

    [quote='Chitte007']Il est 10h17, et je viens de réaliser un truc... J'ai réfléchi... (Oui oui attention, c'est la blonde qui parle là !). Bref il y a des trucs qu'on est habitué à faire, on se rend même pas compte à quel point c'est con. C'est :

    >>> *SE FAIRE LA BISE* <<<

    "Se faire la bise". Déjà rien que la sonorité du truc, je supporte pas... Alors ne parlons même pas des "on se claque la bise" et autres... :P
    Bref, t'as pas remarqué comme c'est trop inutile ? Attends, je t'explique...

    Tu t'approches de la personne, vous vous mettez la joue contre la joue et vous faites un bisou dans l'air en même temps. C'est trop comique comme scène ? xD En y pensant, moi ça me fait rire en tout cas. Non mais je ne sais pas, ça sert à quoi ?? Faudrait qu'on m'explique un jour... Si t'as envie d'embrasser la personne à qui tu dis bonjour, ben, fais-lui carrément un bisou sur la joue, c'est mieux quand même !

    Et puis je passe les fois où de dire "salut" ça te suffirait, genre t'as pas forcément envie de "toucher la joue" de tout le monde ; c'est pas forcément ce qu'il y a de plus agréable dans certains cas... 8-) Moi je sais que de bon matin, le contact de joue en joue avec certaines personnes, c'est pas ce dont je rêve le plus...

    Après, y'a un truc qui me fait trop rire, c'est de regarder les gens se faire la bise entre eux...
    C'est trop drôle. Y'a plusieurs techniques... Par exemple, y'a ceux qui te claquent la bise d'un côté, puis, qui, pour changer de côté, font un tour immense avec la tête, genre : "Je passe le plus loin possible de ton visage [même que je me casse le dos en 2 tellement je vais en arrière] mais je ne m'approche pas de toi"... Mouais... Je m'approche pas jusqu'à ce que je sois obligée de te toucher la joue avec la mienne à nouveau...°beurk!°

    Ensuite, y'a la technique inverse, genre ceux qui font comme s'ils disaient "non" de la tête pour changer de côté, du coup, tu dois vachement anticiper et là c'est toi qui es obligé de faire le tour sous peine de te prendre un coup de nez. mdr. Après, y'a aussi un autre truc que je ne supporte pas, c'est ceux qui font genre les gros blasés... Ils ne bougent pas la tête (attention, ça pourrait être fatiguant) et c'est à peine s'ils font un tout petit son avec leur bouche. Alors toi, comme un con, tu leur fais la bise, mais c'est comme si tu le faisais tout seul ! ^^ Ces gens-là qui font genre les blasés, je les supporte pas... Putain. Mais si ça te rend si triste de me dire bonjour t'as qu'à pas le faire, je m'en porterai pas moins bien !!

    Voilà y'a pas mal d'autres techniques comme ceux qui mettent leur bouche sur le côté par je ne sais quel moyen, celle là signifie "je me tord la face pour éloigner ma bouche le plus possible de ta joue pleine de boutons, histoire de ne pas être contaminée"... Sympa... Ou encore j'te fais la bise en te frôlant la joue et en repartant de suite et avec enthousiasme, genre j'le fais parce que je suis vraiment obligé...

    C'est vrai que ça me dérange pas que certaines personnes***me disent bonjour mais bon je trouve quand même que ça sert à rien !!!

    FAIRE LA BISE NE SERT STRICTEMENT À RIEN, À PART À ME FAIRE RIRE, ALORS CONTINUEZ JE VOUS EN PRIE, ET SURTOUT NE MANQUEZ PAS D'ORIGINALITÉ! ;)[/quote]

    Nous y voilà. Je pense quelle expose suffisamment bien le problème. J'ai immédiatement cherché à connaître l'origine de cette étrange coutume qui semble si grotesque à ma cousine. Wikipédia est mon ami. Bon, je ne vais pas vous retaper le texte que j'y trouvais (comme certains l'auraient fait sur un skyblog) mais apparemment, la tradition de "se faire la bise" remonterait à la genèse de l'ère chrétienne. En effet, à la base, les chrétiens se faisaient la bise pour se distinguer des païens, ce baiser rappelait le baiser de la paix pendant la messe. Il pourrait avoir également un rapport avec le baiser que judas donnât à Jésus peu avant la fin de la dernière cène afin de le désigner aux troupes romaines qui faisaient irruption dans la pièce.

    En bref, "se faire la bise" serait un héritage chrétien et ne serait d'usage que dans les pays christianisés. Et comme beaucoup de traditions séculaire, même si sa réelle signification a été oubliée, l'usage du baiser pour se saluer est resté dans les moeurs. Tout ça pour retomber sur cet étrange paradoxe : dans une société qui se dit de moins en moins croyante et pratiquante, des coutumes restent, profondément ancrée dans les mentalités. Et ça ne risque pas de changer... Je ne prendrais pour exemple que le dimanche et les jours fériés, habitude généralement appréciée mais dont l'origine reste chrétienne, ce qu'on oublie trop souvent.

    Voilà pour ce qui est de cette tradition maintenant complètement insignifiante (enfin, pour moi qui suis agnostique). Je pense qu'à la suite de cette recherche, je vais m'amuser à dresser une liste de toutes ces coutumes insipides actuelles…

    Je continue donc ma visite sur skyblog. Je termine le skyblog de ma cousine et passe sur celui d'un illustre inconnu, par le biais de boosterblog sur lequel je retournais voir mon classement. D'emblée de jeu, j'identifie le profil du propriétaire : barraki suprême ! Comment ? C'est facile : Il utilise un vocabulaire limité et typique (jvous kiff a donf, y m'vénère cui la, truc de ouf, enzovoort). Toute ses photos montrent ses amis, lui (oh non, pas lui !), sa voiture (customisée, hahaaaaaaaa), lui (arg! encore lui !), des photos d'humour.com, lui, sa copine, lui, sa famille, lui (arg ! toujours lui !) et des filles presque nue. Et c'est là que je réalise autre chose qui ne m'avais pas vraiment frappé autrefois : ceux qui ne mettent sur leur blog que des photos dans ce genre se dénoncent eux même en tant que barlos. Pourquoi ? Très simplement parce que, ne l'oublions pas, un barlos est originellement idiot et les idiots n'ont généralement rien a raconter. Et donc pour donner de la profondeur à leur vie, ils parlent de la seule chose sur laquelle ils peuvent écrire en toute assurance et sans se documenter (c'est fatiguant de lire et retenir, en plus, mes copains, ils comprennent pas qui c'est Newton) : eux et leurs proches.

    Vous pouvez vérifier vous même : allez sur le site boosterblog.com ; faites une recherche dans la partie "skyblog perso" et vous constaterez rapidement que dans 75% des cas, je suis dans le bon. Ceci dit, il reste quelque chose que je ne comprends pas… Quel intérêt y a t'il a afficher sa vie privée sur le net ? Je ne parle évidemment pas ici des gens qui créent des blogs dans le but d'écrire pour eux, tout en tentant de conserver un anonymat relatif. Pourquoi créer un espace où l'on ne parle que de soi et de ses potes ? Quel inconnu prendra plaisir à lire ça ? Parce que bien sur, ils font tout pour imposer la lecture de leur blog aux autres, qui n'en ont généralement rien à foutre (sauf pour les autres barrakis).

    Je pense que c'est un petit peu comme les blogs gothiques qui pullulent sur le net.
    Les goths se défendent souvent à tort et à travers lorsqu'on les traite de fashion victim. Jusque là, je suis d'accord avec eux, s'habiller goth ne nécessite pas forcément de s'acheter des vêtements chers, avec des marques, suivre la mode goth du moment (si ça existe) etc. Là où ça coince, c'est quand ceux-ci créent des (Sky)blogs pour se montrer, eux, leurs vêtements, leurs clous, leurs newroks etc. N'est ce pas propre aux fashions victims d'aimer montrer qu'on sait s'habiller avec goût ? Eh bien, les barrakis, c'est pareil. Ils ont acheté un T-shirt puma à 30€ avant-hier, et comme l'admiration de ses copains ne lui suffit pas, il expose ça sur le net.

    Par conséquent, on peut comprendre l'importance des images - très important les images - qui accompagnent les textes passionnants du genre : "moi et mon ex en boite, lachez vos comm". La photo en question montrant le barraki en question avec l'ex en question. Le barraki porte fièrement son T-shirt puma, sa copine trônant lascivement sur ses genoux, une bière à la main (eh oui, les barrakis boivent de la bière, c'est de l'alcool viril, attention !) et la photo est prise dans un endroit "style" par excellence : une discothèque.

    Le plus effrayant est une fois de plus dans les statistiques qui dénoncent un nombre croissant de ce type de blog, nouvelle preuve que la population des jeunes s'abruti de plus en plus et que la culture élémentaire recule face au lavage de cerveau de notre société…


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :